Plan du site |  English  | 
Le secteur agroalimentaire canadien profite de l'ALE avec la Corée

3 juin 2016

Affaires mondiales Canada rapporte que l'Accord de libre-échange entre le Canada et la Corée du Sud (ALECC), qui est entré en vigueur le 1er janvier 2015, a permis aux entreprises canadiennes de lutter à armes égales sur le marché de la Corée du Sud.

Au cours de la première année de la mise en oeuvre de l'ALECC, les exportations canadiennes étaient en forte hausse dans de nombreux secteurs, dont l'agriculture, le poisson et les fruits de mer, les produits forestiers et les biens industriels.

Dans le secteur agricole le Affaires mondiales signale que:

  • les exportations canadiennes de pommes de terre, qui sont passées de 5,4 millions de dollars en 2014 à 12,8 millions de dollars en 2015 (hausse de 135%), bénéficient, depuis le 1er janvier 2015, de l'élimination des droits de 18% imposés par la Corée du Sud;

  • les exportations canadiennes de graisse de porc, qui sont passées de 2,6 millions de dollars en 2014 à 7,8 millions de dollars en 2015 (hausse de 201%), bénéficient, depuis le 1er janvier 2015, de l'élimination des droits de 3% imposés par la Corée du Sud;

  • les exportations canadiennes d'avoine, qui sont passées de 3,0 millions de dollars en 2014 à 8,1 millions de dollars en 2015 (hausse de 168%), bénéficient, depuis le 1er janvier 2015, de l'élimination des droits de 3% imposés par la Corée du Sud.

Dans les poisson et fruits de mer les exportations canadiennes suivantes ont bénéficié d'une réduction de 20% des droits appliqués par la Corée du Sud :

  • homard préparé - de 80 000 $ en 2014 à 51 millions de dollars en 2015 (hausse de 63 457%);

  • crabe et viande de crabe rouge préparés - de 9 000 $ en 2014 à 2,3 millions de dollars en 2015 (hausse de 26 211%);

  • crevettes préparées - de 18 $ en 2014 à 2,5 millions de dollars en 2015 (hausse de 1 412 594%).

Dans le secteur des produits forestiers, les exportations suivantes ont bénéficié d'une réduction de 5% des droits appliqués par la Corée du Sud :

  • bois d'oeuvre - de 42 millions de dollars en 2014 à 80 millions de dollars en 2015 (hausse de 90%);

  • bois d'érable, de chêne, de frêne et de noyer - de 2 millions de dollars en 2014 à 3 millions de dollars en 2015 (hausse de 57%).

Enfin, dans le domaine des biens industriels, les exportations canadiennes suivantes bénéficient, depuis le 1er janvier 2015, de l'élimination des droits de 8% appliqués par la Corée du Sud :

  • tableaux de commutation basse tension - de 12 millions de dollars en 2014 à 27 millions de dollars en 2015 (hausse de 113%);

  • tableaux de commande automatiques - de 2 millions de dollars en 2014 à 16 millions de dollars en 2015 (hausse de 751%).

Source: Affaires mondiales Canada (Ministère des Affaires étrangères, du commerce et du développement)

Termes et conditions régissant l'utilisation du site
@ Affiliated 2007, Tous droits réservés.  Conception web: Thrace Graphistes Conseil inc.