Plan du site |  English  | 
Les restrictions au commerce dans le G20 couvrent plus de 6% de toutes les importations

21 juin 2016,

L'Organisation mondiale du commerce (OMC) signale cette semaine que son quinzième rapport sur le suivi du commerce consacré aux mesures commerciales des économies du G-20 démontre que l'application de nouvelles mesures restrictives pour le commerce par ces économies a augmenté par rapport à la période couverte par le rapport précédent, atteignant la moyenne mensuelle la plus élevée depuis que l'OMC a entrepris cet exercice de suivi en 2009

Dans la période sous revue (mi-Octobre 2015 à mi-mai 2016), les économies du G20 ont appliqué 145 nouvelles mesures commerciales restrictives, soit une moyenne de près de 21 nouvelles mesures par mois.

Dans la même période, les économies du G20 ont mis en oeuvre 100 mesures visant à faciliter le commerce, soit en moyenne un peu plus de 14 par mois.

Depuis 2009, un total de 1,583 mesures commerciales restrictives ont été imposées par les pays du G20, et seulement un quart de ces mesures ont été supprimées. Ces restrictions couvrent plus de 6% de toutes les importations du G20 et 5% des importations mondiales.

L'OMC note que le principal facteur de la hausse des mesures restrictives pour le commerce a été une augmentation du nombre d'enquêtes sur les recours commerciaux par les économies du G20. Les mesures antidumping représentent la majorité des mesures restrictives imposées, avec la plupart des enquêtes concentrées dans des secteurs tels que les métaux (en particulier l'acier) et les produits chimiques.

Les membres du G20 ont également imposé des mesures de distorsion additionnelles sous forme de soutien gouvernemental pour les secteurs tels que les infrastructures, l'agriculture et les activités spécifiques à l'exportation.

Commentant le rapport, le Directeur général de l'OMC Roberto Azevêdo a déclaré: "Nous avons longtemps été préoccupés par le nombre de plus en plus élevé de mesures restrictives pour le commerce, et notre rapport suggère que cette tendance inquiétante se poursuit. Une hausse des restrictions commerciales est la dernière chose dont l'économie mondiale a besoin aujourd'hui, avec la croissance atone du PIB et du fait que 2016 devrait être la cinquième année consécutive que où commerce n'a augmenté que de moins de 3%."

Termes et conditions régissant l'utilisation du site
@ Affiliated 2007, Tous droits réservés.  Conception web: Thrace Graphistes Conseil inc.