Plan du site |  English  | 
Les É.-U. pourraient relancer la bataille du commerce du boeuf aux hormones avec l'UE

16 janvier 2017

Les États-Unis ont annoncé récemment qu'ils pourraient rouvrir le vieux différend sur le commerce du boeuf aux hormones avec l'Union européenne (UE).

Ce différend a affecté les échanges commerciaux transatlantiques à partir de 1988, lorsque l'UE a interdit les importations de viande bovine provenant d'animaux traités avec des hormones de stimulation de la croissance. En 1996, les États-Unis et le Canada, qui étaient le plus durement touchés, ont contesté cette interdiction dans le cadre du système de règlement des différends de l'Organisation mondiale du commerce et ont par la suite été autorisés à imposer des sanctions commerciales contre les produits agricoles importés de l'Union européenne.

Pendant plusieurs années, le Canada et les États-Unis ont imposé des droits de rétorsion à une vaste gamme d'exportations de l'UE.

Dans une concession visant à mettre fin à cette guerre commerciale, l'Union européenne a relevé son quota d'importation de viande bovine d'animaux non traités à l'aide d'hormones à 48 200 tonnes de viande bovine de haute qualité. L'augmentation des quotas d'importation de l'UE a été agréée lors de pourparlers de conciliation bilatéraux et des protocoles d'entente ont été conclus avec les États-Unis et le Canada et les deux pays ont ainsi mis fin à leurs tarifs de représailles.

Les agriculteurs américains affirment maintenant que l'accord n'a pas fonctionné comme prévu. Ils affirment qu'au cours des dernières années, l'industrie de la viande des États-Unis a été empêchée d'obtenir les avantages escomptés en raison de l'accroissement des importations en vertu du contingent en franchise de droits provenant de fournisseurs non américains.

Le Bureau du Représentant commercial des États-Unis (USTR) consulte présentement l'industrie américaine sur la reprise des sanctions tarifaires à l'encontre de certains produits de l'UE. L'USTR est particulièrement intéressé par les commentaires concernant les effets possibles de la réintégration des droits punitifs sur les consommateurs américains et les petites et moyennes entreprises.

Lien: Communiqué du USTR (en anglais)

Termes et conditions régissant l'utilisation du site
@ Affiliated 2007, Tous droits réservés.  Conception web: Thrace Graphistes Conseil inc.